Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog du Dr Raphaël Perez

"Prendre sa santé en main" "Créer une meilleure qualité de vie"

Calories vides : attention surpoids - obésité !

  

Calories vides : attention surpoids – obésité !

                Des chercheurs de l’Institut National américain du Cancer (NCI), les docteurs Jill Reedy et Susan M. Krebs-Smith, ont voulu savoir quel est la proportion de calories vides dans l’alimentation des enfants américains. Les recherches qu’ils ont réalisées, parues dans le Journal of American Dietetic Association, montrent que près 40% de l’apport calorique des 2-18 ans est représenté par des calories vides [1]. Les auteurs de l’étude pensent que cette consommation est un des responsables important, dans le domaine alimentaire, des problèmes de poids des jeunes américains

                On appelle calories vides les produits alimentaires qui apportent des calories à l’organisme en ne fournissant pas ou peu de vitamines, de sels minéraux ou d’oligo-éléments. Voici une liste non exhaustive de calories vides fréquemment consommés :

  •  gâteaux,
  • biscuits salés et sucrés,
  • barres chocolatés,
  • céréales sucrées du petit déjeuner,
  • pain blanc et tous les dérivés des céréales raffinées (pâtes blanches, viennoiseries, pizza et quiche industrielles…),
  • viennoiseries, 
  • sodas, boissons aromatisées,
  • préparation fruitées ou lactées avec des sucres ajoutés, 
  • les alcools…


                En France, nous ne sommes pas encore dans la même situation qu’aux Etats-Unis où un enfant sur trois est en surpoids ou obèse ainsi que plus de 70% des adultes. La surcharge pondérale ne doit pas pour autant être prise à la légère dans notre pays puisque cette situation concerne plus 18% des enfants (dont 3,5% obèses) et plus de 42% des adultes (dont 12% obèses). Si les recherches de l’Institut National américain du Cancer citées plus haut ont porté sur des enfants, c’est parce que les pouvoirs publiques se rendent compte de plus en plus des problèmes de l’obésité infantile. Les enfants en surpoids et obèses risquent fortement de conserver voire d’aggraver leur problème pondéral à l’âge adulte ainsi que de développer précocement des maladies chroniques. Les observations faites sur les enfants américains sont également valables en Europe pour les enfants mais aussi pour de nombreux adultes car les aliments issus de l’industrie agroalimentaire sont énormément consommés.

                 Nous savons que le surpoids et l’obésité représentent un problème multifactoriel. Alimentation, manque de sommeil, stress et émotions, génétique, statut social, manque d’activité physique, les polluants ou encore les médicaments sont autant d’éléments qui peuvent contribuer à la prise de poids.

                Pour le domaine de l’alimentation, les scientifiques pensent que les calories vides jouent un rôle très important dans le développement du surpoids et de l’obésité. Tout d’abord, les produits alimentaires appelés calories vides favorisent la suralimentation parce qu’ils provoquent presque tous une hyperglycémie importante toujours suivie d’une hypoglycémie importante aboutissant à une fausse sensation de faim. Cette fausse faim, qui survient généralement 2 à 3 heures après le repas, nous dirige facilement vers une nouvelle prise alimentaire.

                Ensuite, les calories vides sont des produits pauvres ou dépourvus de fibres alimentaires. La consommation de ces produits ne favorise pas la satiété. Elle est par conséquent très souvent synonyme d’alimentation hypercalorique.

                Enfin, et il s’agit du problème le plus important, en plus d’apporter pas ou peu d’éléments vitaux (vitamines, sels minéraux et oligo-éléments), l’absorption de calories vides nécessite l’utilisation d’éléments vitaux provenant de l’organisme. Par exemple, la consommation de sucre blanc épuise les réserves en vitamine B1 et en magnésium. Celle d’alcools est responsable de l’utilisation importante des vitamines B1, B3, B6, C et elle perturbe l’assimilation des vitamines B1 et B5. Le métabolisme des calories vides provoque la formation d’acide (oxalique, acétique…). Pour limiter la formation des cristaux, qui engendre des douleurs, notre corps élimine une partie des molécules acides, mais pour cela il doit puiser dans ses réserves de calcium principalement au niveau osseux.

                Les différents déficits en vitamines, sels minéraux et oligo-éléments se cumulent. Ils provoquent un ralentissement du fonctionnement de l’organisme et aboutissent au développement des maladies chroniques. Nous pouvons alors nous rendre compte que même si le problème des calories vides est mis en avant pour parler du développement du surpoids et de l’obésité, il ne doit pas être négligé dans celui des maladies chroniques qui accompagnent souvent les problèmes de poids. Pour rappel, les pathologies les plus souvent retrouvés sont les maladies cardiovasculaires, les cancers, le diabète de type 2, l’asthme et les douleurs articulaires.

                Les calories vides doivent être évitées le plus possible dans un cadre préventif et curatif. Elles n’aident pas du tout au maintien d’un poids de forme, mais surtout elles favorisent l’établissement de maladies graves. Il faut également garder à l’esprit que les préparations industrielles qui appartiennent aux calories vides contiennent des colorants, des exhausteurs de goût et d’autres additifs alimentaires néfastes pour la ligne et la santé.

[1] Journal of the American Dietetic Association, Volume 110 Issue 10 (October 2010)

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Raphaël Perez

Auteur de 5 livres sur l'alimentation et la santé naturelle
Voir le profil de Raphaël Perez sur le portail Overblog

Commenter cet article

Forza Persona 29/08/2012 21:58

Raphael

Merci pour cette article tres interessant.Je m'abonne a votre blog
cordialement
www.forza-persona.fr

Raphaël 01/09/2012 12:03



Merci pour votre soutien et votre intérêt.