Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog du Dr Raphaël Perez

"Prendre sa santé en main" "Créer une meilleure qualité de vie"

Carences alimentaires par mauvaise assimilation

Carences alimentaires par mauvaise assimilation

Les carences alimentaires en vitamines et en minéraux ont diverses origines. La mauvaise assimilation intestinale en est une dont on parle peu.

L’intestin grêle joue un rôle primordial dans la construction et l’entretien de l’organisme. C’est grâce à lui que l’organisme assimile les nutriments nécessaires à son fonctionnement. L’intestin en bon état joue pleinement son rôle de nutrition grâce à sa fonction de filtration. D’un côté, il laisse passer les nutriments de petite taille (acides gras, acides aminés seuls ou en groupes de 2 à 5 unités, glucides simples, vitamines, minéraux). De l’autre, il empêche les éléments toxiques de pénétrer à l’intérieur de l’organisme : grosses molécules, morceaux d’aliments incomplètement digérés, parasites, bactéries, virus, etc. L’intestin représente une barrière qui sépare l’intérieur du corps du milieu extérieur où se trouvent des microorganismes et des molécules pouvant être toxique en provenance de l’alimentation. Tout ce qui se trouve dans l’ensemble du tube digestif, donc également dans l’intestin, est encore à l’extérieur de l’organisme.

Lorsque l’intestin est trop abimé, il ne remplit plus suffisamment son rôle d’assimilation. Ce phénomène apparaît clairement chez les personnes ayant un faible poids et n’arrivant pas à grossir malgré des apports alimentaires normaux et même parfois conséquents. Il ne survient pas que chez des personnes de faible poids. Des personnes de poids normal ou en surpoids sont aussi susceptibles de souffrir de ce problème. Les carences apparaissent, bien que les apports nutritionnels journaliers en vitamines et en minéraux soient suffisants. Le risque de carences est d’autant important lorsque l’intestin est abimé puisque l’organisme doit beaucoup plus utiliser ses réserves de vitamines et de minéraux pour neutraliser et éliminer les molécules toxiques qui ne devraient pas franchir la barrière intestinale.

Les carences par mauvaises assimilations sont fréquentes. Elles concernent le plus souvent le fer, le calcium, le magnésium, mais la mauvaise assimilation peut être à l’origine de la plupart des carences en vitamines et en minéraux. Les symptômes carentiels s’atténuent ou disparaissent avec la prise de compléments alimentaires et reviennent quelques semaines ou mois après leur arrêt même si l’alimentation a été corrigé pour fournir des apports nutritionnels journaliers suffisants.

Les carences par mauvaise assimilation ne disparaissent réellement que si la cause est résolue. Pour améliorer la fonction d’assimilation de l’intestin, il faut lui permettre de réparer les dégâts qu’il a subit. La première chose à faire est de favoriser une bonne digestion pour arrêter d’entretenir une flore intestinale déséquilibrée et une inflammation de l’intestin. Une meilleure mastication, des repas pris dans le calme et une simplification de la composition des repas permettent d’améliorer considérablement la digestion. La simplification des repas consiste à ne pas mélanger toutes les catégories d’aliments au cours d’un même repas pour conserver les mélanges que le corps humain arrive à digérer correctement. Par exemple, le dessert sucré (fruits ou sucreries) en fin de repas se digère incomplètement.

L’amélioration de la digestion permet à la flore intestinale de se rééquilibre et à l’intestin de cicatriser et de retrouver son état de fonctionnement normal. L’amélioration complète peut nécessiter plusieurs mois d’une alimentation adaptée. Il est possible d’accélérer l’amélioration de l’état de l’intestin en adoptant une alimentation frugale pendant plusieurs semaines, en faisant des diètes de fruits et légumes pendant plusieurs jours ou en effectuant un jeûne (de préférence encadré par un spécialiste, particulièrement s’il s’agit de la réalisation de son premier jeûne). Attention pour le jeûne, il doit être pratiqué correctement et uniquement si vous êtes en état de le faire ; c’est pour cela que l’encadrement est aussi important.

Lorsque l’intestin à retrouver son état normal, les carences disparaissent naturellement, bien évidemment, si l’alimentation du quotidien est adaptée et qu’elle fournit des apports satisfaisants.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Raphaël Perez

Auteur de 5 livres sur l'alimentation et la santé naturelle
Voir le profil de Raphaël Perez sur le portail Overblog

Commenter cet article

celine 03/05/2013 17:59

Je suis dans le cas de figure que vous évoquez : maigre, n'arrivant pas à grossir malgré un bon appétit. Il y a quinze jours je suis allée voir un praticien de la médecine traditiionnelle chinoise,
il a diagnostiqué que mon intestin et mon estomac étaient irrités à cause de ma rate qui est très faible. En MTC la rate a une fonction très importante, elle gouverne la transformation des aliments
et métabolise le sang. Ce sont certainement les dysfonctionnements de ma rate qui sont à l'origine de ces symptômes : règles peu abondantes, voire inexistantes, difficultés de concentration,
constipation sévère depuis un mois, émotivité.

Raphaël 04/05/2013 07:47



C'est très possible que l'état de votre rate contribue au développement des symptômes. Je pense surtout que l'état de fatigue dans lequel se trouve votre corps et les carences associées aux
problèmes d'assimilation aggravent considérablement la situation. Vos symptômes découlent principalement de cet état puisque votre corps est en gros déficit d'énergie.