Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog du Dr Raphaël Perez

"Prendre sa santé en main" "Créer une meilleure qualité de vie"

Cure de raisin, pour une détox réussie

Cure de raisin, pour une détox réussie

A la fin de l’été et au début de l’automne, une petit cure de détoxination fait beaucoup de bien pour pouvoir ensuite aborder l’hiver dans de bonnes conditions. C’est la saison du raisin. Alors quoi de mieux que d’envisager une cure avec ce fruit succulent.

La cure de raisin est connue et pratiquée depuis l’antiquité. Plus proche de nous, elle a commencé à être popularisée à la suite de la parution en 1927 de l’ouvrage de Johanna Brandt, une infirmière sud africaine malade qui réussit à guérir d’un cancer en utilisant cette méthode. A cette époque, elle était principalement utilisée pour soigner les troubles digestifs, urinaires, hépatiques, les rhumatismes et certaines maladies infectieuses. En France, la cure de raisin reçue l’approbation de l’Académie de médecine en 1933.

Si la cure de raisin a pu révéler un intérêt certain dans le cas de maladies graves, ce n’est pas un traitement. Elle permet simplement à l’organisme de se nettoyer et de se revitaliser. Elle possède également un effet minéralisant grâce à la richesse du raisin en sels minéraux (calcium, magnésium, potassium, fer, cuivre, manganèse, sélénium, etc.). Sa composition globale fait du raisin un aliment purifiant pour l’organisme. Il contient très peu de toxines et favorise leur élimination. Il est considéré par divers auteurs comme un draineur du foie, des reins et des intestins. Pour toutes ces raisons, la cure de raisin contribue à la prévention des maladies, elle permet à l’organisme de reprendre le dessus sur certaines maladies et elle est une bonne aide pour perdre du poids sainement (sans brutaliser l’organisme).

La cure de raisin est loin d’être une cure farfelue, insensée et dangereuse. Elle est plus aisée à aborder qu’un jeûne et elle permet de renforcer très efficacement son état de santé. Contrairement au jeûne, elle peut être suivie par tous. Cependant, avec certaines maladies quelques précautions s’imposent. Par exemple, avec un diabète, il convient de surveiller sa glycémie et d’adapter son traitement à la consommation exclusive de raisin pour éviter les problèmes d’hyper- ou  d’hypoglycémie. De même, les femmes enceintes et allaitantes doivent être prudentes (précisions plus loin). Après la cure de raisin, comme après un jeûne, il est plus facile d’améliorer ses habitudes alimentaires et d’entretenir les bénéfices obtenus par la cure.

Je conseille de ne consommer que la chair du raisin et de recracher la peau et les pépins pour éviter l’irritation des intestins. De plus, la peau concentre les pesticides, lorsque le raisin a été traité. Dans ce cas, sa consommation réduire fortement l’efficacité de la cure. Pendant la cure, il n’y a pas lieu de faire des lavements. Le nettoyage des intestins se fait de lui-même avec une alimentation composée de fruits. Le but de la cure de raisin n’est pas d’avoir un côlon tout propre, mais de favoriser l’élimination des toxines stockées dans les cellules. En stimulant l’organisme, le lavement réduit la détoxination cellulaire. Un côlon bien propre avec un corps encrassé aboutit à organisme malade. J’ai vu un certains nombre de personnes qui faisaient régulièrement des lavements et qui n’étaient pas pour autant en bonne santé.

Il est souvent recommandé de manger 2 kg de raisin par jour et parfois jusqu’à 3 kg. Il n’est pas indispensable d’en consommer autant. La réduction des quantités augmente le nettoyage et la revitalisation de l’organisme. En simplifiant l’alimentation à un aliment pendant plusieurs jours et en réduisant les quantités, le système digestif se met au repos et l’énergie économisée est mise à profit par l’organisme pour se détoxiquer. Il est possible de commencer la cure avec des quantités importantes de raisin puis de les réduire peu à peu. Le plus important est de ne pas avoir faim. S’il faut éviter de manger en permanence, il n’y a pas d’horaire à respecter pour effectuer son repas de raisin. Il est possible de rester sur trois prises alimentaires quotidiennes, mais aussi de monter jusqu’à cinq si besoin, en réduisant bien évidemment les quantités par prise. Je ne recommande pas spécifiquement une variété particulière de raisin. Toutefois, il est toujours intéressant de favoriser la diversité. Ainsi, vous pouvez, au cours d’une cure de raisin, alternez au moins trois variétés raisins et éventuellement cinq ou six si vous en avez la possibilité. La variété alimentaire est toujours intéressante car chaque espèce possède des particularités nutritionnelles qui lui son propre.

La cure de raisin n’est pas difficile à tenir puisqu’elle permet de conserver suffisamment d’énergie pour réaliser une activité normale. Toutefois, il est préférable de lever un peu le pied sur le rythme du quotidien. Les principaux « désagréments » sont des symptômes de détoxination (le plus souvent maux de tête, nausées, insomnies) qui surviennent au cours des premiers jours, souvent considérés comme les plus difficiles. La frilosité peut aussi accompagner l’intensification de la détoxination. Certains verront aussi apparaître une période de diarrhées, au cours de laquelle la cure de raisin peut se poursuivre. Et parfois, il peut se produire une crise d’élimination (un rhume, une fièvre, une éruption cutanée, etc.). Cela dépend de l’état d’encrassement l’organisme et du mode alimentaire avant la cure de raisin. Il en est de même pour la sensation de fatigue (ou de faiblesse pour être plus précis) parfois ressentie.

Pour réduire le risque de crise d’élimination, il est préférable de réduire son alimentation sur 2 à 3 jours avant d’entamer la cure. Les premières choses à retirer de l’alimentation sont les excitants (café, thé, chocolat, alcool, sucre), ainsi que la viande et le poisson. Ensuite, les produits laitiers et les féculents (pain, pâtes, riz, pommes de terre etc.). Enfin, les autres aliments (noix, œufs, les autres fruits et les légumes) pour ne se retrouver qu’avec du raisin. Pendant et juste après la cure de raisin, la majorité des personnes se sentent légères et ressentent un meilleur tonus. La qualité de la peau s’en trouve améliorer ainsi que la qualité du sommeil et d’autres petits maux (maux de tête, douleurs articulaires, etc.). Pour beaucoup la cure de raisin est une véritable cure jouvence. Bien sûr, les résultats dépendent de l’état de départ et de la durée de la cure.

Certaines personnes ressentent de la lassitude à ne manger que du raisin pendant plusieurs jours à plusieurs semaines. Dans ce cas, il est possible de prendre de temps en temps un repas constitué d’un autre aliment : un autre fruit ou un légume vert, par exemple, du concombre.

La cure de raisin peut durer seulement quelques jours ou se prolonger sans problème sur 3 ou 4 semaines. Les bénéfices augmentent avec la durée. Pour une découverte, il peut être intéressant de réaliser deux ou trois fois 3 jours de cure durant le mois de septembre (période la plus propice pour cette cure). Les femmes enceintes particulièrement, et à un degré moindre, les femmes allaitantes doivent prendre certaines précautions pour ne pas mettre en danger leur bébé. Je leur conseille de ne pas de ne pas prolonger la cure de raisin trop longtemps. Il leur est possible de faire comme pour les personnes qui découvrent en observant 3-4 petites cures de trois jours en l’espace d’un mois.

A la fin de la cure, il ne faut pas reprendre l’alimentation du quotidien d’un seul coup. La reprise alimentaire se fait progressivement. L’idéal étant de la réaliser sur une période équivalente à la moitié de la durée de la cure. La reprise alimentaire se fait à l’inverse de la réduction alimentaire en augmentant doucement les quantités. Ainsi, les premiers repas ne contiendront que des fruits ou des légumes frais.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Raphaël Perez

Auteur de 5 livres sur l'alimentation et la santé naturelle
Voir le profil de Raphaël Perez sur le portail Overblog

Commenter cet article

Maria 12/01/2014 17:53

Comme la plupart des personnes qui décident de changer leur style de vie en devenant végétariens moi aussi je l'ai fait parce que j'avais des importantes problèmes de santé à cause de mon ancienne
alimentation basé en principal sur des protéines animales.

je me sentais souvent très mal, j'avais des douleurs localisés au niveau de foie et des crises biliaires quand je mangeais trop gras.Après avoir fait des investigation médicales plus approfondies
j'ai découvert que j'ai un calcul biliaire de aprox 2cm. Un calcul de 2 cms peut passer inaperçu mais la douleur apparaît de manière insupportable.La seule solution d'après le médecin c'était une
intervention chirurgicale.

C'est là ou j'ai décidé de changer mon style alimentaire et j'ai commencé à chercher comment aider mon foie tout d'abord.

j'ai découvert la cure de nettoyage du foie de dr Moritz et les témoignages des gens je l'ai appliqué strictement.J'ai fait 2 nettoyages consécutifs et quand je suis allée pour un contrôle le
calcul était plus là! et en plus je me sens pleine d’énergie!

je vous la recommande vivement!

voici le lien:

http://bowtechlyon.fr/faire-une-detoxification-une-cure-de-nettoyage-aider-votre-foie/

Santé les amis! :)

Sophie 22/11/2013 19:28

Merci pour cet article très complet. Avec autant d'informations on comprend bien l'historique de cette cure et le mode d'emploi pour en faire une. J'en avais entendu parlé mais je ne savais pas la
quantité de raisin que je devais consommer chaque jour.

Mr Curé 20/09/2013 12:06

Alors c'est le moment de faire une cure de raisin. Il est également considéré comme un draineur du foie grâce à sa richesse en eau et en potassium.

Raphaël 23/09/2013 09:04



Oui tout à fait.