Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog du Dr Raphaël Perez

"Prendre sa santé en main" "Créer une meilleure qualité de vie"

Les dangers des régimes hyperprotéines

 

Les dangers des régimes hyperprotéinés

 

Volonté de perdre très rapidement des kilos avant l’été ou après les fêtes, publicités vantant des résultats miracles, obsessions des kilos en trop, phénomène de mode ou encore critère de beauté basé sur des mannequins exposés dans les magazines ou à la télévision. Toutes ces situations et bien d’autres encore ont poussé des millions de personnes à faire l’expérience au moins une fois du régime hyperprotéiné.

 

Ce régime est souvent mis en avant comme une solution miracle au problème de poids par la faculté qu’il a à provoquer le perte de plusieurs kilos en quelques jours. Qui n’a pas été tenté de perdre 5 kg en une semaine ou 8 kg en 10 jours ?

 

Malheureusement, le miracle s’arrête là puisque derrière résultats prometteurs se cachent des risques pour votre santé que vous ne soupçonnez sûrement pas.

 

Il existe plusieurs régimes hyperprotéinés différents (Dukan, Atkins…), mais s’ils n’énoncent pas tous des règles strictement identiques, la ligne de conduite général est la même.

 

Qu’est-ce qu’un régime hyperprotéiné ?

Un régime hyperprotéiné est caractérisé par une alimentation très riche en protéines, généralement 30% des calories au minimum proviennent des protéines. Les glucides sont présents en très faible quantité dans ce type de régime et la proportion de graisses dépend des aliments protéiques consommés. Par exemple, 100 grammes d’œuf apportent 155,5 kcal avec 60 kcal  sous forme de protéines soit 38,5% de l’apport énergétique de l’œuf et 94,5 kcal  sous forme de lipides soit 60,8%, alors que 100 grammes de viande de bœuf fournissent 207 kcal dont 72 kcal (34,8%) en protéines et 135 kcal (65,2%) en graisses. Une viande maigre, la dinde par exemple, fournit pour 100 g kcal dont 88 kcal (71%) en protéines et 36 kcal (29%) en lipides.

 

Les aliments principaux des régimes hyperprotéinés sont les viande, les poissons, les fruits de mer, les œufs, les blanc d’œufs, les produits laitiers maigres. Ces aliments sont accompagnés de légumes, mais les fruits et les féculents ne sont pas autorisés. Comme vous pouvez le voir ce genre d’alimentation est très restrictive et généralement très frustrante. De plus, elle n’est pas sans effet négatif sur notre santé.

 

Les régimes hyperprotéinés font partie des pires régimes  pour la santé.

 

Quels sont leurs effets sur l’organisme ?

 

Pour perdre du poids, ces régimes sont très efficaces à court terme. Il est intéressant de comprendre pourquoi. Tout d’abord, en contenant peu de glucides, éléments énergétiques essentiels au fonctionnement des cellules, ils obligent l’organisme à utiliser ses réserves de graisses.

Ensuite, les excès de protéines, par rapport aux besoins de notre corps, sont utilisés comme énergie. Les protéines ne sont initialement pas prévues pour fournir de l’énergie à l’organisme, mais uniquement pour sa construction, ses réparations, le remplacement des cellules usagées et la production d’enzymes, d’hormones. Il est souvent dit à tort que les protéines consommées en excès sont éliminées, mais le fonctionnement de l’organisme est un peu plus compliqué que cela.

En cas d’apports excessifs, les protéines ne pouvant pas être stockées, notre organisme les transforme en glucides et en graisses qui peuvent être mis en réserve. Ces transformations demandent de l’énergie pour se réaliser. Par conséquent, les besoins caloriques du corps augmentent. Cette obligation imposée à votre corps de vivre sur des protéines et de les transformer en énergie produit une perte de poids par forçage métabolique, c’est-à-dire que vous le forcer à travailler plus que ce qu’il devrait faire avec une alimentation équilibrée.

Enfin, les régimes hyperprotéinés sont souvent hypocaloriques. Vous consommez donc moins de calories qu’avant le régime et, comme nous venons de le voir, vos besoins augmentent.

Tous ces éléments contribuent à la réussite de ces régimes avec des pertes de poids souvent rapides et pouvant être importantes. Malheureusement, le jeu n’en vaut pas la chandelle car la perte de poids est accompagnée ou suivie à plus ou moins long terme par des effets par le développement de problèmes sanitaires (fatigue généralisée, insuffisance hépatique ou rénale, tachycardie, douleurs articulaires, constipation, crampes…).

 

Le poids qu’ils permettent de perdre est toujours l’argument mis en avant, mais ils ont d’autres effets sur l’organisme responsable de leurs inconvénients à court, moyen et long terme.

 

Tout d’abord, une alimentation contenant trop de protéines favorise la prise de poids par stockage de graisses (si l’alimentation contient des glucides par les féculents, les fruits et les produits sucrés) ainsi que le développement d’autres maladies (affaiblissement de certains organes, cancers, douleurs articulaires…).

Pendant la phase du régime hyperprotéiné, il y a une perte de poids mais durant la période qui suit la fin de ce régime si vous augmentez votre apport calorique, surtout glucidique et lipidique, votre corps va faire des réserves de graisses.

De plus, ce type de régime, comme les autres régimes amaigrissant, n’apportent pas une rééducation alimentaire. Par conséquent, leur efficacité s’arrête dès qu’on reprend ses habitudes alimentaires.

L’effet physiologique de l’alimentation hyperprotéinée ainsi que la reprise des comportements alimentaires qui avaient déjà contribué précédemment à une prise de poids sont responsables à court et à moyen terme de la reprise des kilos perdus. Dans ces conditions, il est même très fréquent de reprendre plus que le poids perdu.

 

Ensuite, les excès de protéines doivent être transformés par le foie en glucides et en lipides. La désamination des acides aminés, indispensable pour ces transformation, demande un travail important au foie et libère une molécule très toxique, l’ammoniac. Cette molécule doit être rapidement éliminée par les reins pour éviter d’empoisonner les cellules de notre corps. Les urines émettent l’ammoniac qu’il est possible de sentir si on fait un peu attention lorsque l’apport de protéines est très élevé. Les reins doivent donc également effectuer un travail important. Le foie et les reins étant deux organes très vascularisés, les régimes hyperprotéinés obligent par conséquent le cœur à augmenter son activité pour que l’organisme gère les excès de protéines.

L’activité intense demandée au foie, aux reins et au cœur provoque à long terme leur affaiblissement. Des années après la pratique de régimes hyperprotéinés, il peut se produire des insuffisances rénales ou hépatiques. Les effets sur le cœur peuvent également se ressentir à court terme avec des palpitations.

 

Nous voyons que le travail imposé à l’organisme dans son ensemble par l’alimentation hyperprotéinée provoque son affaiblissement et peut engendrer par conséquent le développement de troubles sanitaires.

 

Enfin, il faut savoir que tous ces régimes mentionnent que la phase hyperprotéinée ne doit durée que quelques jours et certains indiquent même qu’elle ne devrait pas être répétée régulièrement. En plus des effets déjà énoncés précédemment, c’est le non respect de ces consignes et les excès qui augmentent le risque d’apparition de problèmes sanitaires. Certaines personnes pratiquent des régimes hyperprotéinés plusieurs fois par an, jusqu’à 5 ou 6 fois en espérant perdre à chaque tentative facilement quelques kilos. L’autre excès concerne les personnes qui ne pas veulent reprendre de poids dès qu’elles arrêtent leur régime hyperprotéiné. Pour cela, elles peuvent poursuivre la phase hyperprotéinée pendant des mois. Ces deux situations sont souvent responsables de l’installation d’un état de fatigue généralisée.

 

Conclusion

La physiologie humaine n’est pas adaptée pour fonctionner correctement avec trop de protéines et très peu de glucides. L’alimentation hyperprotéinée est à bannir pour l’impact néfaste qu’elle a sur l’organisme. La perte de poids, aussi importante et rapide soit elle, ne mérite pas de dégrader votre corps. Le mode alimentaire hyperprotéiné ne devrait exister qu’en cas de nécessité pour survivre par manque des autres aliments, surtout ceux fournissant des glucides (fruits, légumes et féculents).

 

Comme 97% de régimes se terminent par un échec avec un reprise de poids, est-il vraiment raisonnable de continuer à se laisser tenter par ces méthodes « miracles » surtout lorsqu’elles s’avèrent dangereuses pour la santé. Pourquoi choisir une fois de plus d’effectuer un régime amaigrissant ou d’absorber tous sortes d’autres produits pour maigrir qui ne donneront jamais la silhouette tant désirée tout en gaspillant votre argent et en fragilisant votre santé.

L’apprentissage ou le réapprentissage alimentaire, pour retrouver une bonne alimentation, est bien plus efficace puisqu’il permet de recouvrer son poids de forme de manière durable, d’améliorer son état de santé et de prévenir le développement des maladies. Il y a donc bien plus de bénéfice à retrouver une véritable alimentation physiologique équilibrée qu’à rechercher à tout prix à perdre du poids.

 

Témoignage - régime hyperprotéiné

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Raphaël Perez

Auteur de 5 livres sur l'alimentation et la santé naturelle
Voir le profil de Raphaël Perez sur le portail Overblog

Commenter cet article

maryse 10/05/2017 14:45

je suis en hyperproteines depuis plus d un mois uniquement et je n ai pas d effets secondaires je precise que je suis diabetique type 2

Raphaël 12/07/2017 16:32

Tant que vos reins tiennent le coup, tant mieux.

cecile r 07/08/2015 07:49

Je fais un régime avec la marque insudiet est ce la même chose par rapport au problème que les régime htperproteine engendre ???

Raphaël 22/08/2015 17:56

Oui si votre alimentation est fortement hyperprotéinée par rapport à vos besoins.

Laurent13 30/04/2015 18:20

j'ai suivis un régime protéine et il y a des commentaires qui me font rire.

Malaise ect...


J'ai suivi il y a 3 ans un régime protéiné et en général les gens qui parlent (et qui reprennent) du poids sont en général ceux qui n'ont pas stabilisé ! , ou vous avant mangé comme avant ou alors vous avez pas respecté la stabilisation

j'ai perdu 15 kils il y a 3 ans et j'ai pris 3 kilos depuis (normal je fais de la musculation).

Sinon si pour moi sa marché je vois pas pourquoi vous sa marcherai pas.

Raphaël 04/05/2015 13:50

Oui, sauf que dans votre cas, je suppose que vous n'avez aujourd'hui la même alimentation qu'il y a 3 ans avant d'entamer votre régime protéiné.

CARO 19/12/2014 20:38

est-ce que les palpitations, après un arrêt du régime suivi pendant plus de 2 mois, vont finir par s'arrêter? Je suis quelque peu inquiète... Je prends toujours une collation de protéine par jour (et tout de suite après je sens mon coeur battre rapidement)... je prends 3 repas "normaux "par jour cepenandant... J'aimerais savoir si ces palpitations vont s'arrêter. merci

Raphaël 26/05/2015 10:31

Très juste. Les régimes ne fonctionnent pas sur la durée. Il peuvent faire office de starter, mais il faut réapprendre à manger de manière plus cohérente pour être tolérée par notre corps.

Laurent13 24/05/2015 22:53

Oui c'est sûre j'ai changé mon alimentation c'est sûre sinon j'aurais tout repris..

Mais pourquoi autant d'echec? parce que 97% des personnes remange comme avant?

Dr Raphaël Perez 20/12/2014 08:18

En effet, elles durent depuis longtemps. Les palpitations vont se calmer avec la diminution des sollicitations cardiaques. La collation protéinée est une sollicitation importante. Les trois repas normaux peut-être déjà lourds pour les travail digestif et la collation, qui est un concentré de protéines, en rajoute une couche. Les palpitations devraient s'arrêter mais je ne peux pas vous dire quand. Si vous arrêtez la collation protéinée, cela devrait suffire. Pour aider votre corps, le mieux serait d'avoir une alimentation allégée pendant quelques jours avec au maximum un repas contenant des protéines, pas de céréales ni de sucreries (biscuits, pâtisseries, etc.). Avec des fruits, des légumes frais et éventuellement un peu de légumes féculents (pommes de terre, patates douces) comme base pendant plusieurs jours, vous récupèrerez un peu de marge pour empêcher les palpitations de revenir régulièrement.

diète hyperprotéinée 07/01/2014 09:07

Le régime est très utile afin de balancer le poids pour éviter un surcharge pondéral,cependant il est conseillé de demander l'avis d'un professionnel avant de le faire

Raphaël 07/01/2014 09:08



Ce régime n'est pas très utile. Il donne de très bon résultat pour perdre du poids rapidement, mais il n'est pas favorable à une stabilisation du poids.



diète hyperprotéinée 07/01/2014 09:05

Les informations sont très utiles afin de savoir les effets secondaires du régime,en effet il est conseillé de demander l'avis d'un professionnel avant de faire recours au régime afin d'éviter
d'éventuels problèmes

diète hyperprotéinée 07/01/2014 09:04

Le recours au régime demande évidement une grande volonté pour l'obtention d'un bon résultat,cependant il est tout à fait conseillé de demander l'avis d'un professionnel afin de savoir le dosage
normale sur le corps de chacun

diète hyperprotéinée 03/12/2013 14:48

L'article est vraiment intéressant

risser 26/05/2013 20:21

STOP A CES REGIMES HYPERPROTEINES ON N Y GAGNE QU'UNE SEULE CHOSE ET J EN PARLE EN CONNAISSANCE DE CAUSE : ON SE DETRUIT LA SANTE !!!! MARCHANDS DE MENSONGES TOUT CES CHARLANTANTS !!

Raphaël 17/06/2013 07:23



Ce sont es vendeurs de rêves et d'illusion.



christine 05/05/2011 15:36


Je viens d'essayer durant un mois un régime hyperprotéiné et j'ai actuellement des vertiges, des acouphènes, de la fatigue, j'ai eu de la tension et maintenant ça s'inverse j'en ai peu... mon foie
a des enzymes élevés alors que je ne bois pas une goutte d'alcool et je viens de faire un malaise ce matin même.... j'ai tout arrêté il y a deux jours, ça a même mis à mal ma thyroïde et son dosage
donc STOP ce n'est pas naturel et je viens de le comprendre, un mois va vous sembler peu mais ça a été suffisant pour moi pour me mettre à mal, donc plus jamais des choses comme celle-là,
d'ailleurs c'est absolument déconseillé par les spécialistes en endocrinologie et pour cause. Merci de vos remarques qui m'ont permis en lisant vos commentaires de comprendre d'où venait mon
problème. Christine