Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog du Dr Raphaël Perez

"Prendre sa santé en main" "Créer une meilleure qualité de vie"

Ne pas négliger le mental pour mincir efficacement

La surcharge pondérale représente un problème de taille pour de nombreuses personnes. Et pour cause, la prise de poids et les difficultés à mincir durablement sont sous l’influence de plusieurs facteurs. Les principaux facteurs identifiés à ce jour sont l’alimentation inadaptée, la sédentarité, le manque de sommeil et plus largement de repos, le stress, les médicaments, certains polluants, le manque de soleil (vitamine D), la génétique et le manque d’éducation pour choisir des produits plus sains. Il est rare qu’un de ces facteurs soit responsable à lui seul des problèmes de surpoids. Généralement, c’est l’accumulation de l’influence négative de l’ensemble de ces facteurs qui en est responsable.

Globalement, lorsque notre corps possède une bonne vitalité, il compense facilement les excès, qu’ils s’agissent d’alimentation, de manque de repos et d’activité physique… A l’inverse, quand notre organisme se fatigue, il compense beaucoup plus difficilement les excès. Par conséquent, la prise de poids devient souvent inévitable sans véritable changement au niveau de l’hygiène de vie. Les régimes, malheureusement si prisés, n’apportent aucun changement durable et affaiblissent souvent un peu plus l’organisme.

Toutes les personnes qui ont des problèmes de surpoids ne se goinfrent pas forcément. Certaines font même très attention à ce qu’elles mangent, mais sans succès ou avec de faibles résultats et c’est d’autant plus difficile à vivre que, de l’extérieur, elles passent pour des personnes sans volonté, qui se laissent facilement aller alors qu’elles font beaucoup d’efforts. Cette situation n’est pourtant pas surprenante. En effet, si l’alimentation représente le problème majeur de la prise de poids, quelques changements alimentaires simples suffisent pour mincir efficacement. Si l’alimentation représente un problème mineur, la perte de poids sera minime. Il  faut alors chercher parmi les autres facteurs. C’est pour cette raison qu’il est important de travailler sur l’ensemble de facteurs cités pour obtenir de bons résultats.

La place du mental

Parmi les facteurs négligés par la plupart des personnes qui souhaitent mincir se trouve le stress. Je parle du stress au sens large, qui va bien au-delà du stress du travail. Par exemple, une personne qui se pèse tous les jours en étant obnubilé par son poids vit un stress important. De même, si elle est toujours négative envers elle-même ou si elle ne s’accepte pas. Cette situation aboutit à une baisse de l’estime de soi et une forte dévalorisation. La culpabilité et la frustration représentent d’autres facteurs de stress retrouvés très fréquemment chez les personnes en surpoids. Certaines situations, provoquant un véritable choc émotionnel, sont également responsables d’un état de stress et de tension émotionnelle permanents puisque la personne n’a pas réussi à évacuer cette émotion et que le choc émotionnel est resté ancré dans sa mémoire. L’énumération des facteurs de stress générés par notre mental pourrait se prolonger encore bien longtemps.

D’une manière générale, 90% du stress que nous ressentons  est généré par notre mental. Certains parlent de kilos émotionnels, d’autres de kilos nerveux. Toujours est-il que l’atténuation du niveau de stress est souvent indispensable pour mincir efficacement (ne pas reprendre les kilos perdus au bout de quelques mois).

Je rencontre dans mon cabinet des personnes qui changent leur manière de voir les choses, de se percevoir juste en effectuant des changements alimentaires. Ils perçoivent que ces derniers représentent un point de départ pour prendre soin d’eux. Il ressort de certains entretiens un sentiment de mieux-être, de s’occuper de soi, de se valoriser et de prise de conscience qu’il faut privilégier les choses importantes de la vie. Les choses ne se font pas toujours aussi facilement. Il faut parfois effectuer des entretiens axés sur la levée des tensions émotionnelles et sur la gestion du stress pour accélérer ou lancer la perte de poids. Lorsque des émotions fortes sont évacuées, nous pouvons observer une perte de poids de quelques kilos sans effort particulier sur le plan alimentaire. Le mental est capital pour mincir dans de bonnes conditions. Une personne qui vit mal dans sa tête et dans son corps, qui n’arrive pas à s’apprécier, qui n’arrive pas à s’accepter donc à s’aimer aura toujours plus de difficulté à mincir.

Notre mental et plus largement notre cerveau possède une capacité d’action exceptionnelle. Trop peu de personnes en ont réellement conscience et malheureusement, la plupart des personnes que je vois en consultation utilisent leurs capacités cérébrales à leur détriment en se stressant un peu plus chaque jour. Avec le rôle affectif que joue aujourd’hui notre alimentation, il est indispensable qu’une prise en charge d’amincissement prenne en compte le stress et les émotions. Sans cela les échecs sont fréquents, les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous et la frustration grandit un peu plus.

Nous devons arriver à utiliser notre mental en notre faveur et non en notre défaveur. Il doit nous permettre d’avoir confiance en nous, de nous valoriser, d’observer les situations négatives afin d’en tirer les leçons pour progresser plutôt que de les subir comme une fatalité sans avancer. Nous devons maintenant avoir à l’esprit que mincir se joue aussi dans la tête et ainsi ne plus négliger l’importance du mental et de nos émotions.

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Raphaël Perez

Auteur de 5 livres sur l'alimentation et la santé naturelle
Voir le profil de Raphaël Perez sur le portail Overblog

Commenter cet article

Juliette 27/08/2015 00:17

C'est vrai que le mental infflencie beaucoup notre physique c'est pourquoi commencer un régime lorsqu'on est stressé, est une mauvaise idée!

Raphaël 27/08/2015 12:44

En effet c'est une bien mauvaise idée. Cela engendre souvent encore plus de stress.

carole70 23/09/2012 15:35

Bonjour, une petite visite pour vous inviter sur mon blog :

www.familletrucsetastuces.com

Merci à bientôt

agnès montana 28/03/2012 19:34

A Le Plan Minceur Mental
La psychique de l’individu joue un rôle décisif pour réussir son plan minceur, deux facteur sont à prendre en considération :
Le sommeil et la manière avec laquelle on faire du sport
Donc, les personnes qui dorment le nombre d’heures requis, plus de la moitié de leur perte de poids est de la graisse ; et seulement un quart si elles manquent de sommeil. En plus, dormir moins
réduit les bienfaits d’un régime alimentaire, surtout la perte de masse graisseuse.
http://www.perdredepoids.com/