Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog du Dr Raphaël Perez

"Prendre sa santé en main" "Créer une meilleure qualité de vie"

Témoignages sortir de l'obsession des calories

Bonjour monsieur PEREZ,

Je vous remercie d’avoir accepté de diffuser mon témoignage.

Je suis une femme de 45 ans, je mesure 1,67 m et pèse 57 kg. Je n’ai pas toujours eu ce poids. A 25 ans, je pesais 60 kg. Comme de nombreuses femmes, je faisais un ou deux petits régimes dans l’année pour perdre 3-4 kg. Cependant, à 30 ans je faisais environ 67 kg. Je me disais qu’après deux grossesses, c’était normal et qu’il me fallait une aide extérieure pour me reprendre en main.

A plusieurs reprises j’ai vu des diététiciens et des nutritionnistes. Tous, à l’exception d’un, ne m’ont parlé que des calories. Pendant près de 5 ans, je me suis privée, j’ai mangé des produits light et allégés. J’étais très frustrée de cette alimentation qui ne me convenait pas. Le pire dans cette histoire, c’est qu’en 5 ans j’ai pris 6 kg. Un jour lors d’un séminaire professionnel, une personne me conseille de prendre contact avec un nutritionniste qui l’a beaucoup aidé. Elle me dit qu’il a une approche atypique qui n’est pas basée sur les calories et qu’il a vraiment une écoute pour t’aider sur le mental.

Il m’a fallu 3 mois pour me décider à prendre rendez-vous avec lui. Je devais faire près de 100 km pour me rendre  la consultation. La consultation se déroule normalement. Il m’a posé des questions pour connaitre ma façon de m’alimenter et mon état général, il m’a expliqué comment nous allions travailler ensemble. J’ai beaucoup apprécié le nous allons travailler car il s’impliquait. Il m’a fait comprendre qu’il était là pour me guider, me soutenir et m’aider, que je devais être motivée pas pour vivre dans la privation, mais pour établir simplement une alimentation adaptée qui respecte le fonctionnement de mon corps. Je me rappelle encore de la phrase qu’il m’a dite « le plus difficile, c’est de changer ses habitudes alimentaires qui nous rassurent et qui rassurent notre entourage. »

J’ai appris à manger simplement et à ne plus faire quotidiennement des repas où les plats s’enchainent. Les débuts de mes changements alimentaires ont été difficiles. Le nutritionniste m’incitait à manger plus, à consommer des graisses (des bonnes graisses) pour ne plus être carencée et à me réconcilier avec la nourriture. J’ai été surprise quand je suis revenue le voir au bout d’un mois. Pour moi, j’avais fait des écarts, je mangeais plus gras qu’avant. J’avais l’impression d’avoir un peu dégonflée mais je n’étais pas convaincue. Lorsque je me suis pesée, je suis restée sans voix. J’avais perdu 2,5 kg sans me priver. Ce fut une révélation, je mangeais mieux donc je pouvais perdre du poids. Le nutritionniste m’a fait poursuivre la transition alimentaire. En plus, il m’a encouragé à me réconcilier avec mon corps, à apprendre à l’apprécier et à m’accorder un ou deux moments dans la journée pour moi, pour me décontracter (c’est parfois une sieste, un moment privilégié avec mes enfants, avec mes animaux…). En écrivant es lignes, je m’aperçois en fait qu’il m’a appris à vivre simplement et à me libérer (en partie) de ce qui surchargeaient mon quotidien.

Sur le plan alimentaire, ce sont les repas pris en commun avec ma famille qui ont été le plus déstabilisants. Mes proches ne comprenaient pas mes changements alimentaires, ils m’incitaient à manger comme eux. La situation a été délicate pendant un moment, jusqu’à ce que j’accepte de leur dire que je mange correctement pour moi, pour être en bonne santé et me sentir bien dans mon corps. J’ai compris que la notion d’équilibre est primordiale. C’est le message que je voudrai faire passer. C’est moi qui module mes repas pour les adapter à mes besoins, à mon rythme de vie et à mes envies. Si j’ai envie de manger des pâtes un soir avec mon mari, je le fais. Je les accompagne de légumes et je m’autorise même d’y ajouter du fromage. J’équilibre mon alimentation sur la journée ou sur plusieurs jours. Lorsque que j’en ai très envie, je mange une pâtisserie ou un bon dessert. Le lendemain, je ne fais pas d’excès et je mange l’alimentation que nous devrions normalement avoir.

Aujourd’hui, je fais 56 kg, je me sens bien dans mon corps. J’ai perdu 6,5 kg avec l’aide du nutritionniste en 3 mois et de demi puis j’ai encore perdu 7 kg dans les huit mois qui ont suivi. J’ai pu poursuivre ma perte de poids parce qu’il m’a donné les outils pour être autonome (c’était d’ailleurs sa philosophie de travail).

Monsieur PEREZ, lorsque vous ai rencontré sur le salon médecin douce, j’ai immédiatement repensé à la rencontre avec le nutritionniste qui m’a accompagné. Je souhaite encore le remercier. Je vous remercie aussi pour l’échange que nous avons eu. Je suis très contente de voir des nutritionnistes faire un accompagnement pour retrouver une alimentation adaptée et pas d’entretenir la frustration et la privation induite par l’obsession des calories.

Sylvie

 

En finir avec le mythe des calories

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Raphaël Perez

Auteur de 5 livres sur l'alimentation et la santé naturelle
Voir le profil de Raphaël Perez sur le portail Overblog

Commenter cet article