Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog du Dr Raphaël Perez

"Prendre sa santé en main" "Créer une meilleure qualité de vie"

L'éducation nutritionnelle aux services de l'industrie agroalimentaire

L’éducation nutritionnelle aux services de l’industrie agroalimentaire

Le CIREN, centre de recherche et d’information nutritionnelles, organise le 18 juin prochain une conférence web gratuite sur le sport et les protéines, pour informer les professionnels, qui pourront ensuite fournir les bons conseils à leur patients sportifs. A chaque fois que je remarque ce genre d’initiative sur la nutrition, je suis à la fois suis content et très intrigué.

Dans un monde où les problèmes alimentaires prédominent, je suis content tout d’abord de voir que des informations nutritionnelles arrivent jusqu’au grand public. Cependant, je suis toujours intrigué de savoir qui diffuse ces informations et si la personne ou l’organisme en question est le mieux placé pour diffuser une information objective.

De prime abord, le CIREN est présenté comme une base de données reconnue. Sa mission est de délivrer aux professionnels de santé, ainsi qu’aux journalistes et au public, une information nutritionnelle validée sur diverses thématiques de la nutrition et de la santé. De plus, la présentation de la conférence web mentionne que ce sont des experts qui interviennent. Toutefois, une chose me gêne pour pouvoir parler d’objectivité, le CIREN est le département de santé de l’interprofession des produits laitiers. Concrètement, il est financé par l’industrie des produits laitiers.

Des organismes et des informations contrôlés par l'industrie

Bien que l’information nutritionnelle délivrée est dite « validée », par qui est-elle validée ? Est-ce par des personnes ayant des liens plus ou moins étroits avec l’industrie du lait. Je vois difficilement le CIREN parler objectivement des travaux scientifiques publiés montrant les conséquences néfastes sur la santé des produits laitiers.

La littérature scientifique met tout de même en avant que la consommation des produits laitiers augmente le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète, de surpoids, d’ostéoporose, de certains cancers, de rhumatismes ou encore de maladies auto-immunes.

L’industrie agroalimentaire nous enseigne comment bien manger. Heureusement qu’elle est là. Le CIREN n’est pas le seul organisme sponsorisé par l’industrie pour transmettre les « bonnes bases nutritionnelles ». J’ai déjà présenté dans un article, il y a quelques semaines, l’accord signé par l’éducation national avec le Crédus (Centre d’études et de documentation du sucre) pour que ce dernier s’occupe de l’information sur la nutrition et la santé à destination des enseignants, des élèves et de leur famille.

Il est également possible de citer la société française de pédiatrie, qui est une association de médecins loin d’être indépendante de l’industrie. Elle est financées en bonne partie par des noms bien connus parmi lesquels figurent Candia, Blédina, Nestlé, Régilait, Danone, pour n’en citer que quelques uns. Pour ce financement, les industriels sont regroupés sous l’intitulé Secteur Français des Aliments de l’Enfance (SFAE).

L’industrie laitière contribue de manière importante au financement de l’Institut Français pour la Nutrition (IFN), qui organise des colloques sur le rôle bénéfiques des aliments transformés pour la santé. Bien évidemment, il s’agit des produits fabriqués par les industriels qui financent l’IFN.

Ces exemples français ne sont pas uniques au monde. Le Dr T. Colin Campbell, qui était professeur de biochimie nutritionnelle à l’université de Cornell, a réalisé de nombreuses études scientifiques internationales reconnues et a travaillé aux Etats dans le cadre de plan nutritionnel gouvernemental,  dit dans son livre « Le rapport Campbell » (Editions Ariane) : « Depuis les années 20, les industriels du lait ont remarquablement réussi à cultiver un environnement dans pratiquement tous les secteurs de notre société – de la recherche à l’éducation, et des relations publiques à la politique – pour nous faire croire que le lait de vache et les produits laitiers sont bons pour la santé... Ne vous m’éprenez pas, l’industrie laitière a toujours virtuellement le contrôle sur l’ensemble des informations concernant la santé publique qui sont portées à l’attention de l’opinion ».

Pour conclure sur le sujet, il apparait assez clairement que les informations nutritionnelles médiatisées sont loin d’être neutres. Les organismes importants, ainsi qu’un certain nombre de syndicat et de société qui diffusent de l’information nutrition ne sont pas indépendants. Ce sont des outils de marketing et de communication utilisés par l’industrie agroalimentaire pour donner confiance aux consommateurs.

Quand vous recevez des informations d’organisme sérieux, renseignez-vous sur l’origine de leur financement ou des liens éventuels qui existent entre les intervenants au sein de l’organisme et l’industrie. Je vous souhaite une bonne réflexion et une bonne évolution vers une alimentation qui correspond vraiment à notre physiologie.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Raphaël Perez

Auteur de 5 livres sur l'alimentation et la santé naturelle
Voir le profil de Raphaël Perez sur le portail Overblog

Commenter cet article

Fabien 24/06/2014 14:36

Pouvez-vous nous dire ce qui a été dit lors de la conférence? si vous y avez assisté. Merci pour votre travail.

Complément alimentaire minceur 12/06/2014 10:34

Vous mettez nouveau le doit là ou le bas blesse! Avez-vous suivi cette web conférence ?
Est ce que vos soupçons sont fondés ? Certains restent impartiaux même lorsqu'ils sont financés (je parle de personnes et non de société)

Raphaël Perez 16/06/2014 23:15

Bonsoir,
Merci pour votre commentaire. Je n'ai pas vu la conférence puisqu'elle se déroulera ce mercredi en soirée. Si mon emploi du temps me le permet j'y assisterai et j'espère être agréablement surpris.